LA SÉANCE

L'ANAMNÈSE

L’ostéopathe va commencer par l’interrogatoire de votre motif de consultation pour mieux tracer l’historique de votre plainte afin d’en comprendre l’origine. Ensuite, il va élargir son interrogatoire pour mettre en évidence les antécédents (traumatiques, pathologiques et chirurgicaux) du patient ainsi que l’existence d’éventuelles pathologies.

Cette étape permet au praticien de faire connaissance avec le patient mais aussi d’adapter le choix des techniques employées au cours du traitement.

L'OBSERVATION

L’ostéopathe va ensuite observer son patient de face, de profil et de dos afin d’examiner les tensions générales, l’organisation globale de son corps ainsi que sa posture.
Cette observation est nécessaire pour une meilleure compréhension du corps du patient et pour cela devra s’effectuer en sous vêtements. Elle sera accompagnée d’une palpation des tensions observées.

LES TESTS

L’ostéopathe effectuera un grand nombre de test (d’exclusions, médicaux et ostéopathiques) pour prendre en charge ou non le patient en fonction de la gravité de la plainte. Le praticien pourra demander au patient avec l’accord de son médecin traitant de faire des examens complémentaires ou le réorientera vers un spécialiste si celui ci présente une plainte qui n’est pas de première intention ostéopathique.

LE TRAITEMENT

L’ostéopathe normalisera chaque patient avec un traitement adapté et spécifique à chacun. Le praticien choisira les techniques en fonction du patient, c’est pour cela que pour une même plainte, le traitement peut être différent d’une personne à une autre. La durée du traitement ne peut être connu à l’avance, elle varie en fonction des techniques utilisées, de la réactivité du patient, du motif de consultation, etc.

CONSEILS

L’ostéopathe donnera des conseils au patient en fin de séance. Ces conseils pourront être des étirements musculaires, des conseils pour une meilleure hygiène de vie, pour prévenir les blessures, ou encore pour aller passer des examens complémentaires.
Ces conseils seront évoqués avec le patient même si celui ci reste seul maître de ses actes.